Dioscorea communis

DIOSCOREA COMMUNIS

Deux poings, ouvrez les guillemets

L’herbe aux femmes battues, voici le sinistre nom donné au tamier commun. Par le passé, les femmes s’en servaient pour dissimuler les marques de coups sur leur peau, et si cette pratique n’était pas tombée dans l’oublie, elles seraient encore 219 000 à l’utiliser aujourd’hui en France…

Lors de l’observation de Dioscorea communis, ou ‘Tamier commun’, il est agréable de s’attarder sur la forme de ses feuilles. Qualifiées de cordées, elles ressemblent à des coeurs parcourus de nombreuses nervures. Son autre nom est quant à lui moins romantique, ‘l’Herbe aux femmes battues’. On prête à cette plante grimpante la capacité à soigner les contusions et blessures de la peau, en y appliquant une préparation faite avec ses racines.

Autres noms : Tamier commun, Herbe aux femmes battues, Haut liseron, Sceau de Notre-Dame

Famille : Dioscoracées

Dioscorea

DIOSCOREA COMMUNIS

Deux poings, ouvrez les guillemets

Dioscorea

L’herbe aux femmes battues, voici le sinistre nom donné au tamier commun. Par le passé, les femmes s’en servaient pour dissimuler les marques de coups sur leur peau, et si cette pratique n’était pas tombée dans l’oublie, elles seraient encore 219 000 à l’utiliser aujourd’hui en France…

Lors de l’observation de Dioscorea communis, ou ‘Tamier commun’, il est agréable de s’attarder sur la forme de ses feuilles. Qualifiées de cordées, elles ressemblent à des coeurs parcourus de nombreuses nervures. Son autre nom est quant à lui moins romantique, ‘l’Herbe aux femmes battues’. On prête à cette plante grimpante la capacité à soigner les contusions et blessures de la peau, en y appliquant une préparation faite avec ses racines.

Autres noms : Tamier commun, Herbe aux femmes battues, Haut liseron, Sceau de Notre-Dame

Famille : Dioscoracées